ESPACES VERTS : MORT OU DEPERISSEMENT DE 5 ARBRES 15-4-2019

Le Conseil Syndical a constaté début avril lors de son inspection mensuelle des espaces verts que 5 arbres étaient morts ou en état de dépérissement complet.

Cela résulte selon l’entreprise PELLEGRIN de la canicule de l’été dernier qui succédait déjà à celle de l’année précédente. Des devis sont en cours pour abattre et remplacer ces 5 arbres.

Pour essayer d’éviter que l’hécatombe de ces dernières années ne se poursuive, le Conseil Syndical va demander au Syndic de prévoir un plan d’arrosage pour cet été car il est fort probable que les canicules se multiplient à l’avenir.

L’arbuste mort en bas à gauche sur la photo entre les bâtiments les Erables et les Cèdres n’a pas supporté sa transplantation réalisée à cause du ravalement.

 

2 commentaires

  1. Alice LECOIN

    Bonjour,

    Je vous signale, un peu tardivement, que les arbustes ou arbres qui ont été déplacés ou plantés n’avaient pratiquement pas été arrosés après la transplantation ou la plantation : il est impératif , après ces opérations, de fortement noyer au pied et de répéter l’opération au moins une fois par semaine. sinon les sujets plantés dépérirons et crèverons malheureusement. Je viens de m’apercevoir que l’important céanothe à fleurs bleues qui a été reculé devant les IFS, est en train de mourir, et à moins qu’il ne soit taillé rapidement et surtout qu’il bénéficie d’un arrosage répété qui lui permettrait peut être de reprendre vie. D’autres arbustes sont dans le même état….

    Quant aux cinq arbres que vous citez et qui vont être abattus pour cause de mort ou dépérissement, ne serait-il pas possible d’en sauver quelques- uns en les taillant comme il
    a été pratiqué pour le saule tortueux qui se porte maintenant très bien ? Sinon beaucoup d’entre-nous ne verrons jamais ces arbres à maturité !

    Tout ces problèmes résultent effectivement du manque d’arrosage qui finalement nous entraînent encore à de nouveaux frais. Si vous mettez en place un plan d’arrosage, il faut qu’il soit suivi, sinon c’est inutile … Malheureusement je doute que l’arrosage auquel a procédé notre aide-gardien récemment, n’arrive à les réssusciter…

    Je rappelle que depuis quelques années de nombreux arbres ont été abattus et remplacés, dont certains ne nécessitaient pas un tel traitement. Il est toujours triste, au moment où la protection de la nature occupe une place importante, de les voir abattre, si d’autres solutions sont encore possible.

    Cordialement
    Alice LECOIN

  2. conseil_syndical Auteur de l’article

    Bonjour Mme LECOIN,

    Nous avions déjà alerté notre gardien et le Syndic qui est seul habilité à donner des consignes d’arrosage au personnel et nous allons lui transmettre votre message pour remédier aux problèmes que vous avez constatés suite aux transplantations.

    Ce n’est jamais avec plaisir que l’on abat un arbre ce qui nous attriste tout autant que vous. C’est la raison pour laquelle nous pouvons vous assurer que nous faisons tout pour essayer de sauver un arbre lorsque c’est possible.

    Seul l’arbre qui dépérissait entre les Trembles et les Mélèzes a repris mais il y a eu tellement de branches infestées de champignons ou mortes coupées qu’il a un triste aspect et n’est probablement qu’en sursis.

    D’autre part, tous les abattages ne résultent pas uniquement du manque d’arrosage mais également de problèmes sanitaires comme les chenilles processionnaires et des champignons qui ont comme la sécheresse et les canicules provoqué des hécatombes dans les résidences voisines malgré des arrosages intensifs.

    La décision d’abattre un arbre est toujours prise par le Syndic après que nous ayons pris conseil et obtenu des avis et diagnostics de PELLEGRIN et autres professionnels pour vérifier qu’ils sont convergents avec ceux des résidents ayant des compétences dans ce domaine.

    Nous préférons investir pour compléter et embellir notre parc plutôt que pour remplacer des arbres morts.

    Cordialement
    Conseil Syndical

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *